Le corpoworking, nouvelle forme de coworking pour les entreprises

En parallèle du développement rapide et massif du coworking, un phénomène récent attire l’attention dans le monde professionnel. Le coworking d’entreprise est né, baptisé parfois « corpoworking ». Une nouvelle tendance à la mode pour les entreprises innovantes ? Une nouvelle idée pour renforcer la motivation des employés ? Un nouveau levier pour l’optimisation immobilière ? Un peu de tout à la fois.

Le corpoworking, la fraicheur du coworking au sein des entreprises

Le coworking en entreprise a le vent en poupe ? Attention, le phénomène, largement relayé par de nombreux médias, reste toutefois embryonnaire. Son idée ? Amener la force et la fraicheur du coworking dans l’enceinte de l’entreprise. Ainsi, en interne, les entreprises qui se lancent dans le corpoworking aménagent des tiers lieux, des espaces qui apportent une nouvelle organisation du travail. Il s’agit ainsi d’espaces ouverts qui proposent aux employés de l’entreprise une nouvelle façon de travailler, tout en intégrant des entreprises extérieures.

corpworking

Corpoworking et innovation

La démarche n’a pas pour finalité de transformer l’entreprise en acteur du coworking, concurrente des structures qui émergent depuis maintenant une dizaine d’années. L’idée est plutôt de proposer plus de mixité et de croisement en interne, tout en facilitant les relations avec des partenaires, sous-traitants ou collaborateurs externes. Une vraie clé d’innovation, lorsque la nouveauté peine à émerger de l’intérieur. Une réponse, aussi, aux problèmes de RH.

Les lieux de corpoworking sont des espaces de travail qui reproduisent les codes du coworking :

  • Un tiers lieu souvent ouvert, lumineux, pensé pour le partage ;
  • Une variété d’espaces, un bon accès internet et une logique en « communautés » ;
  • Chacun participe à la vie de l’endroit, s’implique ;
  • Les projets de corpoworking reposent sur des valeurs, avec l’ambition, la transformation et le changement comme mots clés.

groupe de travail

Quelques points sont caractéristiques des espaces de corpoworking :

  • Les espaces reposent sur le principe de l’expérimentation, rien n’est figé ;
  • Les espaces sont ouverts mais au sein de l’entreprise, ce qui nécessite une prise en compte de la question de la protection des données, de l’accès à des informations capitales ;
  • Les lieux de corpoworking doivent sortir du cadre parfois trop rigide de l’entreprise, mais sans s’en détacher (gestion des achats, comptabilité, etc.) ce qui peut parfois limiter la liberté de ces lieux.

S’installer dans un espace de corpoworking ?

Les initiatives de corpoworking en France restent pour le moment confidentielles. L’espace de coworking interne d’Orange situé dans le 9e arrondissement de Paris, baptisé la villa bonne nouvelle d’Orange, fait figure de pionnier. Citons également le Tank par Spintank, toujours à Paris. Rejoindre ces lieux est-il une bonne idée ?

Pour une entreprise qui recherche des bureaux à louer, le corpoworking n’est pas la meilleure formule. Avec une gestion orientée projet, ou une proposition parfois trop communautaire (adhésion possible seulement pour les professionnels d’un seul domaine), les lieux de corpoworking ne permettent pas une ouverture sur l’extérieur si importante que des bureaux en coworking « classiques ». Au croisement de la pépinière, de l’incubateur et du coworking, ils constituent une piste à suivre pour les freelances, notamment. Mais pour une start-up en quête d’agilité, des bureaux à louer dans un espace de coworking, avec une vraie flexibilité pour adapter l’espace au nombre d’employé, constitue une meilleure réponse.