Le coworking, une tendance qui se généralise !

Depuis les premiers espaces de coworking, et l’engouement suscité notamment auprès d’une population bien particulière d’indépendants, les espaces « partagés » ont fait du chemin. Si bien qu’aujourd’hui, au milieu des nouveaux espaces qui fleurissent en entreprise, le coworking tient une place centrale. Oui, les bureaux partagés, c’est aussi pour les salariés.

Les tiers-lieux rentrent dans les habitudes des travailleurs

Les espaces de bureaux partagés séduisent les indépendants… mais également les petites, moyennes ou même grandes entreprises qui y détachent des équipes. L’intérêt ? Pouvoir travailler en task force, et former des équipes par projet, pour une efficacité optimale. « Les « tiers-lieux » font déjà partie de la réalité de travail d’environ ¼ des actifs travaillant au bureau » décrypte le baromètre Actineo 2017 de la qualité de vie au travail[i]. Ainsi, on apprend que 31% des salariés sondés utilisent déjà les espaces de coworking, 23% les fablabs, et 23% les incubateurs d’innovation. Des chiffres en très nette progression depuis la dernière vague de 2015. Selon l’enquête réalisée à l’époque, les espaces de coworking n’étaient ainsi utilisés que par 15% des sondés (et 12% pour les fablabs, 11% pour les incubateurs). En deux ans, deux fois plus de salariés ont essayé cette façon de travailler qui apporte de la liberté et de l’autonomie.

La montée en puissance des tiers lieux accélère la transformation dans la façon de travailler qui est observée depuis plusieurs années. Le nomadisme croissant continue sa poussée. La moitié des actifs travaillant dans un bureau travaillent parfois hors de leur entreprise. Quel est le profil de ce travailleur qui va en dehors des murs de l’entreprise ? Il s’agit souvent d’un dirigeant, ou d’un cadre intermédiaire, et une majorité de ces travailleurs sont des hommes.

Les utilisateurs des tiers lieux

Parmi les catégories de travailleurs qui ont le plus recours aux tiers-lieux, les jeunes tiennent une place centrale. Oui, une prime à la jeunesse est notée. Ainsi, toujours selon les données compilées par Actineo, 45% des utilisateurs des tiers-lieux sont dans la tranche d’âge 19-35 ans. 41% voient dans l’espace de travail un moyen d’encourager et d’améliorer la productivité. D’ailleurs, 38% pensent qu’un espace de travail idéal est un espace ouvert et multifacettes. Les travailleurs séduits par les tiers-lieux recherchent plusieurs grands critères, des « traceurs » des espaces partagés :

  • Un espace de travail ouvert MAIS un bureau attribué ;
  • Un accès à des espaces plus discrets, des « bulles de confidentialité », pour se concentrer ou trouver une façon de travailler de manière isolée ;
  • Des salles de réunion en libre accès.

Parmi les apports de ces lieux, leurs atouts, c’est la rencontre avec des personnes pour développer l’activité professionnelle qui est cité comme premier critère. C’est aussi le partage avec des personnes qui ont le même mode de vie et les mêmes intérêts qui est cité comme élément important. Faciliter le travail et les rencontres, voilà l’atout principal de ces bureaux novateurs… que vous pouvez proposer dans votre mix d’espaces à vos salariés.

[i] http://www.actineo.fr/sites/default/files/barometre_actineo_2017.pdf