La demande en bureaux flexibles transforme en profondeur le marché

Les espaces de coworking sont de plus en plus populaires (on en compte actuellement plus de 600 dans l’Hexagone, ils se sont multipliés par 10 depuis 2012). Les espaces de bureaux flexibles, qui permettent aux travailleurs indépendants comme aux salariés de travailler où ils le souhaitent et quand ils le souhaitent connaissent un véritable engouement. Ils permettent en effet aux entreprises d’ajuster le coût de leur immobilier, tout en collant à la recherche de liberté et d’autonomie de nombreux travailleurs. La demande de bureaux flexibles transforme le marché de l’immobilier professionnel de manière radicale.
 

Les bureaux flexibles, une nouvelle économie pour les entreprises !

Longtemps, l’immobilier de bureau n’était pas vu comme un poste de dépenses sur lequel il était possible d’effectuer de fortes économies, voire même des ajustements réguliers. Avec un bail 3/6/9 contraignant, et de nombreux frais nécessaires pour se lancer, les locataires pouvaient avoir le sentiment d’être « prisonniers ». Si une entreprise achetait ses locaux, elle devait « faire avec », jusqu’au moment où l’achat d’un autre espace devenait nécessaire… pour faire face à un recrutement important.

Tout a changé. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises semblent matures à l’idée que les bureaux fixes ne sont plus toujours la norme, et qu’il faut penser l’espace de manière efficiente, pour l’optimiser. Les bureaux non attribués se multiplient dans les entreprises, ce sont désormais des espaces dédiés à des tâches en particulier qui apparaissent. Une salle pour réaliser des brainstormings, un espace pour les réunions, une zone créative ou encore une zone avec des espaces de bureaux dans une atmosphère « cocoon ». Une multiplication d’espaces, avec comme objectif un besoin précis. Chacun peut aller d’un espace à un autre selon son besoin, et n’a plus besoin d’être figé derrière son poste fixe.

Selon plusieurs experts, en passant de bureau classique à des bureaux flexibles, le besoin en espace est réduit de 10 % en moyenne pour le même nombre de collaborateurs. 10 % à louer ou à acheter en moins comme surface, c’est une économie qui n’est pas négligeable.
 

Le besoin en bureaux n’est plus lié à un nombre de collaborateurs

Cette demande pour des bureaux agiles amène des modifications profondes sur la façon dont l’espace est utilisé, mais aussi sur la façon dont il est proposé à la location ou à la vente.

Ainsi, on assiste à une réelle décorrélation entre le nombre d’employés et le besoin d’espaces de bureaux. Certaines entreprises ont en effet recours à des travailleurs indépendants ou montent des équipes spécialement pour des projets. Leur besoin en espace n’est donc pas une proportion de leurs employés, et n’est pas un besoin « fixe ». Il s’agit plutôt d’un besoin en lien avec les projets, leur importance, la croissance. L’immobilier doit s’ajuster.

Deuxième changement important perceptible au sein de la demande en matière de bureaux, les clients recherchent des espaces de qualité, et même de très haute qualité. Du neuf ou de l’ancien rénové, mais toujours avec un haut niveau d’équipement, et des espaces soignés.

Les équipements technologiques (biométrie, système de visioconférence, grand écran) ainsi que les petits plus (machine à café, snacking) rentrent dans un package global. Les entreprises, start-up ou grands groupes, semblent à la recherche de cette montée en gamme en matière de services apportés ! Les bureaux flexibles changent la donne et viennent dépoussiérer le marché « traditionnel », du bureau « plateau » sans équipement.

2018-11-13T19:49:14+00:0023 avril 2018|Actualités, le marché immobilier des bureaux|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.