Le Brexit accroit l’attraction parisienne pour l’immobilier de bureau

La ville de Paris est-elle devenue le « nouveau Londres » de l’immobilier ? Avec le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, le fameux « Brexit », de nombreuses entreprises ont décidé de revoir leur politique en matière d’implantation en Europe. Et la ville de Paris bénéficie d’un second souffle. Bank of America vient par exemple d’annoncer son arrivée à Paris, avec 1 000 salariés dans le VIIIe arrondissement et presque 10 000 m² loués.

L’incertitude du Brexit est positive pour Paris

Quelles seront exactement les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ? Pour l’heure, difficile de mesurer l’impact économique, les retombées sur l’emploi, l’attractivité de Londres… mais cette incertitude pousse de nombreux grands groupes à trancher, et à éviter Londres, dont le risque d’isolement devient fort en Europe. « Le sort de l’immobilier londonien est suspendu pendant quelques années encore, le temps que les négociations pour la sortie de la péninsule de l’Union européenne se fassent, de façon plus ou moins dure » explique Aude Kersulec, journaliste économique, dans les colonnes de Forbes.

Ajoutez au Brexit le changement sur le statut fiscal britannique pour les non-domiciliés devenu moins attractif, mais aussi l’engouement suscité par l’élection d’Emmanuel Macron, un Président de la République qui ne cache pas son positionnement pro-business et pro-entreprises, et voici que Paris devient la nouvelle destination prisée en matière d’immobilier. Tant pour les particuliers anglais que pour les entreprises du monde entier, Paris devient de nouveau la destination au top en Europe.

Le VIIIe, quartier des affaires, central et à la mode !

Depuis le début de l’été, les annonces en faveur d’un transfert des activités des grands groupes de Londres vers Paris se multiplient. C’est notamment le cas dans le monde de la finance. La Société Générale devrait transférer en zone euro entre 300 et 400 postes de sa division Corporate & Investment Banking, actuellement situés à Londres . Bank of America va installer 1 000 salariés dans le VIIIe arrondissement de Paris (la banque américaine a décidé de louer 9 300 mètres carrés, rue de la Boétie). De son côté, HSBC, fortement implantée en France avec l’ex-CCF, a promis de relocaliser 1 000 emplois à Paris !

Le VIIIe arrondissement de la capitale, qui devrait accueillir Bank of America, se positionne comme le quartier central, privilégié pour ces déménagements entre Londres et Paris, ou pour les créations de nouvelles implantations. Pourquoi ? Car outre l’avenue des Champs-Élysées, l’Arc de Triomphe, le palais de l’Élysée ou bien l’église de la Madeleine, le VIIIe est le poumon économique de Paris. Le service, le tourisme et la finance apportent à ce quartier 180 000 emplois. 11% des emplois de la capitale sont localisés dans le VIIIe.

Un quartier « à la mode » pour travailler, profiter de toutes les commodités de Paris, tout en restant connecté avec la France et l’Europe (via notamment le réseau de métro ou la Gare Saint-Lazare). SI vous cherchez votre espace dans le VIIIe arrondissement, pensez à Symphony Partners ! Nous disposons de plusieurs espaces de bureaux partagés, notamment rue de la Boétie.