Le sport au bureau, nouvel argument pour attirer les entreprises locataires ?

Dans un immeuble de bureaux, en passant l’accueil et en découvrant le grand hall, un baby-foot géant et des accessoires de musculation s’offrent à notre regard. Une salle de sport ? Dans un immeuble voisin, au moment de la pause déjeuner, un cours de yoga s’improvise entre employés de plusieurs services, tandis qu’un petit groupe part en trottinant arpenter les rues, tenue de running sur le dos. Un club professionnel ? Oui, le sport s’est invité dans les bureaux depuis plusieurs années, et la présence d’équipements dédiés à l’activité physique devient même un argument pour séduire des entreprises et les inciter à s’installer. Explications.

 

Des bureaux qui accueillent une salle de sport

Londres, ville souvent citée pour son conservatisme, mais aussi, paradoxalement, ses exubérances, vient apporter un vent frais en matière d’immobilier de bureau. Après la piscine transparente reliant le toit de deux immeubles d’habitation (dans le quartier en plein développement de Nine Elms, dans la banlieue sud de Londres, ndlr), c’est aujourd’hui un bâtiment dédié aux entreprises qui attire la curiosité. Au 22 Bishopsgate, les entreprises qui s’installeront auront le luxe de profiter d’un mur d’escalade géant sur une paroi vitrée.

 

Avec ses 62 étages et près de 120.000 m² de bureaux, la tour Pinnacle (reprise par un consortium mené par Axa Real Estate), va devenir une « attraction », un espace symbole du rapprochement entre sport et vie professionnelle. Un rapprochement qui ne date pas d’hier, mais qui s’accélère. En plus des services de garde d’enfants, de l’intégration de services quotidiens (avec un concierge), ou encore des efforts pour améliorer la salle de pause, voici que la tendance est au sport en entreprise. Même en France, l’engouement est réel. Depuis plus de 20 ans, les entreprises s’efforcent de développer la qualité de vie au travail (QVT), et le sport en devient une composante essentielle.

 

Les atouts du sport dans le monde de l’entreprise

Avec un impact positif sur le bien-être mais aussi la productivité, le sport en entreprise se développe en France tant pour des raisons de santé que de rentabilité. Avec une vraie logique d’intégration des principes de la responsabilité sociale des entreprises, nombreuses sont les sociétés à écouter les envies de leurs salariés, et à proposer d’y faire entrer le sport.

 

Cours collectifs sur les temps de pause, participation en groupe à des événements sportifs en ville, la pratique est ancrée dans le quotidien des français, pour qui la frontière vie privée / vie professionnelle est parfois mince. Logique donc que le bureau prenne des airs de salle de sport. « Plus d’un Français sur cinq souhaiterait disposer d’un local au bureau pour une activité physique régulière » indique le baromètre Sport Santé publié par la FFEPGV en juillet 2017[i]. Une envie que les entreprises écoutent, car le sport, c’est bon pour le business.

 

  • Selon une étude commandée par le Medef, le CNOSF et AG2R La Mondiale, les salariés qui pratiquent une activité sportive en entreprise améliorent en moyenne de 14 % leur productivité ;
  • Le sport permet de limiter le taux d’absentéisme et de turnover (baisse du taux d’absentéisme de l’ordre de 30 à 40 %, et du taux de turnover de 25%)[ii];
  • Enfin, la durée des arrêts de travail est en recul dans les entreprises qui incitent à la pratique du sport.

 

L’intégration du sport en milieu professionnel suppose de repenser en profondeur l’organisation de la vie de l’entreprise, et notamment revoir l’utilisation de son espace de bureaux. Il existe donc une réelle contrainte de place, mais le mouvement est en marche. La tendance s’affirme. Et vous, dans votre entreprise, vous l’installez quand le mur d’escalade géant ?

[i] https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/vie-de-bureau-le-sport-au-travail-une-tendance-qui-s-affirme-5194025

[ii] https://immobilier.jll.fr/blog/article/le-sport-au-bureau-un-outil-de-performance-pour-l-entreprise