Marché immobilier de bureaux en Île-de-France : jusqu’où ira la hausse ?

Le marché des bureaux en Île-de-France se porte bien. L’année 2018 devrait se conclure sur une excellente note, alors que viennent d’être dévoilées les données du troisième trimestre.

 

2,6 millions de m² placés en Île-de-France pour 2018 ?

 
Le volume européen de transactions de bureaux suit une pente ascendante : 4,79 millions de m² sur le premier semestre. Paris tient une place de leader dans cette phase dynamique. 12% de hausse (en volume) sur le premier semestre 2018, en comparaison avec la même période 2017 (soit un passage de 1,058 millions de m² à 1,179 millions de m²). Le marché parisien, et plus globalement celui de l’Île-de-France, va terminer l’année 2018 avec des chiffres très hauts. BNP Paribas Real Estate évoque des chiffres au moins égaux à 2017 : « Après 2,6 millions de m² placés en 2017, nous anticipons un atterrissage équivalent en 2018 avec notamment plus d’un million de m² attendus pour le créneau des grandes surfaces ».
 
Sur les trois premiers trimestres de l’année, 1 873 700 m² ont été commercialisés. Le marché des bureaux franciliens affiche une hausse de 6 % sur un an ! Un chiffre record, au-dessus de la moyenne des 10 dernières années, à 1 653 000 m².

 

Un taux de vacance historiquement bas en Île-de-France

 
Volume de transaction élevé, forte demande… et donc taux de vacance au plus bas ! Le taux de vacance des bureaux en Île-de-France atteint 5,5% au troisième trimestre 2018 (contre 6,5 % à la même période en 2017). Un chiffre bas, très bas, le plus faible depuis 10 ans. Le taux de disponibilité lui aussi est bas. Même le quartier de La Défense, qui semblait délaissé par de nombreuses entreprises, retrouve de l’éclat. 4,5% de taux de disponibilité seulement, un niveau que l’on n’avait plus connu depuis 2009 autour de la Grande Arche.
 
Comment vont évoluer ces chiffres ? La stabilisation de l’offre en chantier observée au troisième trimestre ne va pas permettre de débloquer la situation. Dans certaines zones tendues (Paris Centre Ouest), le stock de bureaux neufs à venir ne va pas décrisper les entreprises qui cherchent à se loger.
 

Les « grandes surfaces » alimentent le marché

 
Les transactions pour des surfaces supérieures à 5 000 m² ont représenté 40% du marché au troisième trimestre selon les données communiquées par Colliers International. Dalkia va s’installer sur 10 900 m² dans Europe à La Défense et WeWork – acteur du coworking – va créer un espace sur 11 800 m² au 2/4 rue Jules Lefebvre dans le IXe arrondissement de Paris.
 
La tendance haussière observée pour les loyers se confirme, avec comme champion toute catégorie Paris Centre Ouest, composé des Ie, IIe, VIIIe, IXe, XVIe et XVIIe arrondissements. 742 € HT par m² et par an (hors charges) pour des loyers de première main, et 587 € HT par m² et par an (hors charges) pour des loyers de seconde main.
 
Etudes complètes à lire :
 
REAL Estate BNP Paribas, LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE T3 2018
Lire l’article

2018-12-10T11:20:19+00:0021 novembre 2018|Actualités, le marché immobilier des bureaux|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique Ok