Tel-Aviv : abordable, attractive et dynamique en matière d’immobilier de bureau

Google, Facebook, eBay, WeWork, Fiverr. Toutes ces entreprises ont un point commun : elles disposent toutes de bureaux design et superbement aménagés… en Israël ! Avec un niveau de vie relativement élevé, une très forte urbanisation (95% de la population est en ville), le marché de l’immobilier de bureau en Israël et notamment à Tel-Aviv est bien particulier. Présentation.

Tel-Aviv, ville abordable pour installer son entreprise

Paris figure parmi les villes européennes les plus attractives pour les entreprises du secteur technologique, et plus globalement pour de nombreuses entreprises, du digital aux services à la personne, de la finance aux sociétés de conseils. Une attractivité, malgré des prix élevés, car la capitale est un écrin parfait pour travailler, se développer et trouver un réseau. La ville la plus chère pour installer son entreprise est actuellement Hong-Kong, devant Londres. Paris est bien placée dans ce classement, comme New-York. Mais loin, très loin derrière ces villes prisées, se cache une ville à l’attractivité grandissante : Tel-Aviv.

Selon le réseau international de conseil en matière d’immobilier d’entreprise CBRE, Tel-Aviv occupe la 119e place au classement du prix des bureaux dans les plus grandes villes du monde. La ville n’attire pas ? La ville n’est pas dynamique ? Au contraire ! Son rayonnement se fait toujours plus grand, et les projets de construction n’y manquent pas. Toutefois, cette position est due à une stagnation du coût des loyers depuis plusieurs années, conséquence directe d’une forte augmentation de l’offre en matière de bureaux disponibles. Les promoteurs privés, la ville et de nombreux partenaires ont construit de nombreux bureaux pour répondre à la forte croissance dans le petit pays (8,5 millions d’habitants) dont l’agglomération de Tel-Aviv concentre une grande partie (bientôt 1,5 million d’habitants). L’immigration est puissante, la croissante élevée, les bureaux nécessaires.

En 1998, le rythme de construction des locaux à usage d’entreprise était de l’ordre d’un million de mètres carrés par an[i], et n’a cessé de s’accélérer.

Tel-Aviv se développe et rend de la hauteur avec la tour Ben Arim

Google Israël occupe une surface de 8 000 m², occupant 8 étages au cœur de la tour Electra. WeWork, spécialiste du coworking, reçoit chaque jour 450 personnes dans 3200 m² à Tel-Aviv. Facebook ? Le géant possède 37 000 m² articulés autour d’une structure en acier au cœur d’une tour dans l’avenue Rothschild, artère centrale et très recherchée de la ville.

D’autres zones attirent les entreprises du monde entier : le nouveau pôle en plein développement Sarona-Kaplan, situé face à l’État-major de Tsahal, la rue Yehuda Halevy ou encore la Bourse de Ramat Gan, sans oublier la zone de Ramat Hahayal.

Les projets ne manquent pas, et en matière d’immobilier de bureau, c’est entre la Bourse aux diamants et la gare ferroviaire centrale Savidor que le plus emblématique projet du pays va sortir de terre. Là, une tour de 100 étages devrait être érigée dans les années à venir, la plus haute tour de la ville et du pays. Le projet est appelé « Ben Arim », ce qui signifie « entre les villes », car la tour se veut être la rencontre entre trois villes, Ramat Gan, Givataiim et Tel Aviv, contribuant au projet de transformation de la partie est de Tel Aviv. 100 étages, 400 mètres… soit 100m de plus que la Tour Eiffel[ii], dont la tour « Ben Arim » veut s’inspirer, en devenant un véritable symbole au rayonnement mondial. L’Empire State Building d’Israël.

[i] https://www.lajauneetlarouge.com/article/linvestissement-immobilier-en-israel#.WoLDmajiaUk

[ii] https://happyintlv.net/fr/item/tel-aviv-tour-plus-haute-tour-eiffel/